Courrier du CIRDD Alsace
 Janvier 2013, n° 19



Communiqué

 

Communication MILDT

A compter de la mi-Février, l'édition nationale de la "Lettre d'information de la MILDT" sera remplacée par des flashs d'information. L'édition régionale se poursuivra mensuellement.
http://www.drogues.gouv.fr



Joueurs Info Service : un nouveau site d'aide aux joueurs en difficulté

Ce nouveau site d'aide en ligne permet aux joueurs excessifs d'évaluer le degré de gravité de leur comportement, de poser des questions et de trouver des structures d'aide près de leur domicile.
http://www.joueurs-info-service.fr/



Parution du "Guide régional des soins en addictologie"

Elaboré par le groupe de travail "addictions/précarité" de la plateforme santé précarité du Bas-Rhin, le guide addictions a pour objectifs d’apporter aux professionnels une réponse concrète aux difficultés auxquelles ils peuvent être confrontés en matière d’orientation. Il s’adresse en priorité aux travailleurs sociaux.
Cet outil rappelle les concepts de base en addictologie ainsi que l’organisation du dispositif. La dernière partie du guide est consacrée aux coordonnées - classées par territoire de santé - de l’ensemble des structures intervenant dans ce champ. Ce guide est illustré par des réalisations d’usagers conçues dans le cadre d’ateliers.
Il est diffusé aux structures d’addictologie, aux services de psychiatrie, auprès des membres des différents groupes de la plateforme santé précarité du Bas-Rhin et des comités locaux PRAPS (programmes régionaux pour l’accès à la prévention et aux soins des plus démunis) de Colmar et Mulhouse, dans les centres de documentation du CIRDD et de l'ERD / IREPS et auprès des Unités territoriales d’actions médico-sociales (Conseil général).

En ligne sur :
Le site de l'ARS d'Alsace

Le site du CIRDD Alsace

Le site de l'ALT





                                                    
Indicateurs

        

Nouveaux produits de synthèse et Internet

Dans son dernier numéro de "Tendances", l'OFDT fait le point sur les nouveaux produits de synthèse (NPS). Chaque année, une cinquantaine de nouvelles drogues apparaissent en Europe, vendues sous des noms de designer drugs, "legal highs" ou research chemicals (RC). Ces produits représentent une multiplicité de molécules, de structure chimique voisine des substances psychoactives connues. Les formes commerciales, largement accessibles sur Internet, contiennent souvent des mélanges non identifiables par le consommateur et sont souvent présentées comme légale.
Cette forme de trafic, difficile à identifier, passe par de grands circuits internationaux et comporte différentes étapes de fabrication et de conditionnement. Les substances sont très largement distribuées en ligne, via des sites basés au Royaume-Uni et aux Etas-Unis. Très peu chers, ces produits sont consommés à des fins récréatives. Longtemps confidentiels en France, ces usages se répandent dans les milieux festifs, mais touchent également des individus jeunes, socialement intégrés, non sensibilisés aux messages de réduction des risques.

Tendances, 2013, n° 84


 



Formations / Colloques


 

Formations


Les ados, leurs comportements, nos tabous. Journée de formation organisée par Horizons sociaux, Anthropo Ado et le CIRDD Alsace

Strasbourg, 26 mars 2013, Hôtel du Département, Strasbourg
Consulter le programme et le bulletin d'inscription



Colloques-Congrès

Les nouvelles technologies. Bénéfices/Risques. - Journée de la Société de Psychiatrie de l'Est - 16 mars 2013, IFSI de l'Hôpital de Brabois, Nancy

"Tous les progrès techniques (l’électricité, le train, la radio, la TV,…) ont suscité en contrepoint de l’engouement qui a accompagné leur implantation dans la vie des hommes, des réserves, du scepticisme, et même de l’hostilité. En effet, les nouvelles technologies modifient profondément le mode de vie de nos contemporains  : ainsi, à propos du numérique, parle t-on volontiers de « révolution » et annonce t-on régulièrement une « ère nouvelle ».
L’apport de l’informatique et des technologies qui en découlent n’est pas contestable, que ce soit dans le domaine scientifique, médical, pédagogique, ou dans celui de la communication et des loisirs. Toutefois, la pratique clinique nous confronte quotidiennement à un certain nombre d’inquiétudes, notamment chez les enfants et adolescents (exposition à des images violentes ou choquantes, fuite dans le virtuel, insomnies, etc..) et plus rarement à des situations plus nettement pathologiques (usage compulsif, addictions, isolement) ou porteuses de risques, comme l’empiètement croissant pour les travailleurs connectés de la vie professionnelle sur la vie privée.
 Autant que l’émergence des nouveaux outils, c’est leur rapide diffusion dans toutes les couches de la société, et à tous les âges, qui constitue un phénomène nouveau, bouleversant au passage nombre de repères établis (notamment en inversant le sens de la transmission des compétences au profit d’une génération plus jeune, celle qu’on désigne souvent sous le terme de « génération Y »). Certains évoquent même en perspective l’apparition de nouvelles formes d’intelligence ou d’économie psychique reposant sur une mise en réseau permanente et un accès immédiat à toutes les sources d’information, ce qui pourrait nécessiter d’actualiser certains critères d’évaluation clinique.
Au cours de cette journée de printemps de la Société de Psychiatrie de l’Est, nous confronterons notre expérience de terrain avec celle de professionnels venus d’autres horizons : de la philosophie, du journalisme, enseignement…, pour étayer notre réflexion sur ce phénomène dont tous s’accordent à dire qu’il va connaître, dans les prochaines années, un développement dont nul n’est en mesure d’imaginer les conséquences pour nos sociétés".

Programme


3ème colloque international SAF France

Ce colloque aura lieu le jeudi 30 et le vendredi 31 mai 2013 à la Cité Internationale Universitaire de Paris.
La thématique choisie cette année est : « Les troubles causés par l’alcoolisation prénatale : Prévention, Diagnostic et Accompagnement », l’objectif étant de mobiliser les acteurs de la santé, du social, de l’adoption, de l’éducation et de la justice.
Les journées seront animées par les meilleurs spécialistes nationaux et internationaux avec une traduction simultanée Français-Anglais.
Les inscriptions sont ouvertes mais le nombre de places est limité.
L'appel à communication ainsi que le bulletin d'inscription sont téléchargeables.



Conférences


3ème Forum Européen de Bioéthique : "Le corps humain en pièces détachées". - Du lundi 28 janvier au samedi 2 février 2013.

Créé par le Professeur Israël Nisand et présidé par Jean-Louis Mandel, Professeur au Collège de France, le Forum Européen de Bioéthique a pour vocation de rendre accessible à tous les questions de bioéthique.
La troisième édition se tient jusqu'au 2 février 2013, autour du Corps humain en pièces détachées.
20 rencontres-débat sont au programme ainsi que 40 autres rendez-vous dans le cadre du Forum Culture et du Forum Jeunes.
Entrée libre et gratuite, ouvert à tous.
Programme complet
Contact : Nadia Aubin, Directrice  - Mob : 07.86.85.38.74 / Tél : 03.90.23.27.83 / E-mail : nadia.aubin@febs.fr



Documentation


        

Etudes et rapports

OBRADOVIC Ivana. - Réduction des risques en milieu pénitentiaire. Revue des expériences étrangères. Note d'information n° 2012-04. - Saint Denis La Plaine, OFDT, 2012, 21 p.
Lire le document


OBRADOVIC I. - Evaluation des stages de sensibilisation aux dangers de l'usage de produits stupéfiants. - Saint- Denis, OFDT, 2012, 119 p.
Depuis 2007, les personnes interpellées pour détention et usage de stupéfiants peuvent se voir ordonner d’effectuer un "stage de sensibilisation aux dangers de l’usage de produits stupéfiants". Cette sanction pécuniaire, à la charge du contrevenant et à visée pédagogique, s’adresse aux usagers occasionnels de stupéfiants, non dépendants, qu’il s’agit de dissuader de récidiver dans leur comportement d’usage en leur faisant prendre conscience des conséquences de leur consommation. Conçu pour offrir aux procureurs de la République une alternative au rappel à la loi, jugé insuffisamment dissuasif, le stage doit conduire à systématiser et accélérer la réponse pénale à l’usage de stupéfiants, en particulier lors du premier usage. Trois ans après la loi instaurant ces stages de sensibilisation, une évaluation du dispositif a été confiée par le ministère de la Justice à l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT). L’étude menée en 2010-2011 dresse un panorama de l’offre de stages disponible en France (métropole et DOM), en décrivant les conditions de mise en oeuvre de ces stages (durée, coût, contenu). Elle permet également de caractériser le public effectivement reçu. Si le nombre de stages mis en place depuis la création du dispositif semble modeste au regard de l’ampleur des interpellations pour usage de stupéfiants, la dynamique de progression semble enclenchée. Depuis la loi de 2007, 1 800 à 1 900 stages collectifs de sensibilisation ont été mis en place, par 101 associations conventionnées, réparties entre 35 cours d’appel. À raison de 10 stagiaires par session en moyenne, les stages ont concerné 18 000 à 19 000 personnes depuis 2008 (à 96 % usagers de cannabis), soit environ 4 500 stagiaires par an, chiffre en croissance constante. La majorité des participants correspond au public visé : consommateurs de cannabis occasionnels, socialement insérés, interpellés pour la première fois. La réception du stage se révèle cependant contrastée, bien que la plupart des stagiaires trouvent ce stage ‘intéressant’. L’étude montre un effet limité du stage de sensibilisation sur la consommation de cannabis : celui-ci semble perçu comme une sanction pénale avant tout, impuissante par elle-même à détourner de l’usage les personnes qui n’envisageaient pas, déjà auparavant, d’infléchir leur consommation personnelle. [résumé d’auteur]
Lire le document


BLANDIN M. C. - La violence dans les médias audiovisuels et ses conséquences sur les enfants et la société. - Rapport d'information fait au nom de la commission de la culture, de la communication et de l'éducation du Sénat. - Paris, Sénat, 2013, 26p.
Lire le rapport


ACADEMIE DES SCIENCES, BACH J. F., HOUDE O., LENA P., TISSERON S. - L'enfant et les écrans. Avis de l'Académie des Sciences. - Paris, 2013, 124p.
Lire en ligne     (Document non imprimable, vendu en librairie)



Sélection d'articles

CHAUCHARD E., CHABROL H. - Les arrêts spontanés de la consommation de cannabis. Une étude qualitative. - Alcoologie et Addictologie, 2012, Vol. 34, n° 4, p.273-280

FAUVEL G., POL C., BADER C., MERCIE F. - L'alcool noie la fête. Un programme de prévention à La Rochelle. - Alcoologie et Addictologie, 2012, Vol. 34, n° 4, p.303-312

PHAN O. - Les jeux vidéos à l'adolescence : le rôle des émotions et des parents. - Courrier des Addictions, 2012, Vol. 14, n° 4, p.17-19



Dossier thématique

COLLECTIF SCMR. - Dehors, dedans. Film d'actualité sur les salles de consommation.
"Le Collectif pour les salles de consommation à moindre risque" a réalisé un film documentaire pédagogique sur le fonctionnement et l’utilité des salles de consommation pour les usagers de drogues. Comment se passe la consommation, dans ces structures et en-dehors ? Quelles sont les apports du dispositif en matière de messages apportés à la jeunesse, d’accès aux soins, de réduction des risques, de diminution des nuisances dans l’espace public ? Autant de questions éclairées dans ce document.
Voir le film
Un dossier est également consultable sur le site du Réseau français de réduction des risques (RFRDR)
Accéder au dossier




Outils de prévention

ADDICTION SUISSE. - Promotion de la sante dans les structures d'accueil extrascolaires prenant en charge des enfants de 4 à 12 ans. Un guide pour soutenir sa mise en oeuvre. - Lausanne, Addiction Suisse, 20p.
Consulter ce guide





                                                
Bloc Notes


 

Appel à projet de la Fondation de France : "Aider l’entourage des consommateurs de produits psychoactifs".

La date limite de réception des lettres de candidature est le 1er mars 2013, celle de réception des dossiers de demande de subvention le 26 avril 2013.
Consulter le dossier



Poste de chef de service

L’association ALT recherche pour son Centre Thérapeutique Résidentiel (CTR), établissement médicosocial avec hébergement (séjours de 6 mois, renouvelable une fois), soins et insertion de personnes présentant une addiction, un chef de service, 35 heures
Profil : expérience de travail dans le secteur sanitaire, social ou médicosocial, titulaire d’un diplôme de niveau 2, idéalement un diplôme CAFERIUS et une expérience de cadre
Localisation du poste : Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA), Centre Thérapeutique Résidentiel (CTR) 1 chemin de l’Anguille  à  STRASBOURG
Rémunération : Application de la Convention Collective FEHAP 51 - Poste à pourvoir : 1er mars 2013

Adresser C.V. et lettre de motivation au siège de l'association par courrier ou par mail à :
Brigitte SPENNER, Directrice de l'Association de Lutte contre la Toxicomanie, 1, Chemin de l'Anguille, 67000 STRASBOURG - b.spenner@alt-strasbourg.fr





 



Centre d'Information Régional sur les Drogues et les Dépendances

Bâtiment B - 20 RUE LIVIO - 67100 STRASBOURG (Meinau)
Tél : 03 88 76 64 33 - Fax : 03 88 43 09 51 
http://www.cirddalsace.fr - Plan d'accès

Pour modifier vos informations personnelles ou vous désinscrire : cliquez ici 

Tous droits réservés - © Association CIRDD Alsace 2013